Avant le spectacle Après le spectacle
Théâtre et arts visuels

L'homme de plein vent

La Belle Meunière

Pierre Meunier livre un combat comico-tragique contre la loi de la gravité et tente obstinément de gagner de la hauteur. La re-création d’un spectacle fondateur d’un poète de la scène.

Ils sont deux, comme Don Quichotte et Sancho Pança. L’un, Léopold (Pierre Meunier), révolté par la dictature de l’inertie et la pensée terre-à-terre, met toute son énergie dans l’envol : question de ténacité, pense-t-il ! Pour l’autre, Kutsch (Hervé Pierre), vérificateur des poids et mesures défroqué, notre masse va de soi, mais il emboîte le pas à son camarade — sait-on jamais ? se dit-il. Dans un décor de poulies, de cordes, de barres horizontales et de contrepoids, les deux gaillards font tout pour se hisser au-dessus du plancher des vaches, joignant le geste à la parole. L’écrivain, acteur et metteur en scène Pierre Meunier remet au plateau, sous le regard de Marguerite Bordat, ce spectacle créé en 1996. Léopold et Kutsch ont donc vingt-quatre ans de plus — et l’assument — mais ils sont plus déterminés que jamais à ne pas lâcher le morceau contre la pesanteur du monde. Au croisement du comique burlesque et de la métaphysique, L’Homme de plein vent « version 2020 » encourage à remonter ses manches pour s’extirper de tout ce qui nous rabaisse, nous cloue au sol, nous étouffe. Réjouissant et salutaire.


Avant le spectacle

testez vos connaissances

 

 

 

powered by Typeform

Après le spectacle

testez vos connaissances

 

 

 

 

 

 

 

powered by Typeform